Environnement et Stratégie
Réussir la transition environnementale

Bilan, Prospective et Stratégie de la filière éolienne française : l’étude ADEME conduite par I Care et ses partenaires vient de paraitre !

L’étude, lancée en janvier 2016 par l’ADEME et confiée au consortium I Care & Consult, E-Cube et In Numeri, a été publiée à l’ouverture du 8ème colloque national éolien (19 et 20 septembre 2017).

 

L’étude dresse un état des lieux de la filière éolienne française (production, coûts, emplois, exportation, positionnement) et un bilan de la politique de soutien en place depuis 2000 (en termes d’efficacité, d’utilité et d’efficience), puis analyse les perspectives d’évolution de la filière et de son contexte réglementaire, technologique et économique. Enfin, en se donnant pour cible les objectifs nationaux entérinés par la Programmation Pluriannuelle de l’ Energie (PPE), l’étude tire des enseignements et des recommandations concernant la politique de soutien et la maximisation de la valeur sociale et économique liée au déploiement de l’éolien en France.

 

La réalisation de cette étude a donné lieu à une revue détaillée de la littérature existante, à deux enquêtes (l’une auprès des professionnels de la filière et l’autre, auprès des collectivités territoriales d’implantation des parcs éoliens), à de nombreux entretiens bilatéraux, ainsi qu’à un atelier de co-élaboration rassemblant diverses parties prenantes à la mise en œuvre de la politique de soutien à l’éolien.

 

En quelques chiffres, la filière éolienne représente en 2015 :

  • Un marché de 100 milliards d’euros à l’échelle internationale ;
  • Près de 600 entreprises sur tout le territoire français ;
  • 1,1 million d’emplois directs et indirects dans le monde ;
  • 18 000 ETP directs et indirects en France.

 

Sur la période 2002-2015, l‘éolien a permis d’éviter l’émission de 63 millions de tonnes d’émissions de CO2-eq et d’environ 250 000 tonnes d’émissions de SO2, NOx et particules fines. Ces bénéfices sanitaires et environnementaux, une fois monétarisés, représentent un gain estimé pour la collectivité de l’ordre de 3,1 à 8,8 Mds€, ce qui dépasse largement le coût du dispositif de soutien à l’éolien (3,2 Mds€).

 

L’étude complète est accessible via le lien suivant :

http://www.ademe.fr/etude-filiere-eolienne-francaise-bilan-prospective-strategie


haut de page