Environnement et Stratégie
Réussir la transition environnementale

Proposition européenne (très) ambitieuse : réduire de 35% les émissions de CO2 pour les voitures neuves d’ici 2030 !

Le Conseil de l’Union européenne s’est réuni le mardi 9 octobre à Luxembourg pour adopter une orientation commune sur le projet de régulation des émissions de CO2 des voitures et camionnettes pour les années 2025 et 2030.

Les Etats membres ont adopté un accord sur les objectifs de réduction des émissions de CO2 de 15% en 2025 et 35% en 2030 pour les voitures particulières neuves par rapport à 2021. Pour les camionnettes, l’objectif est de réduire de 15% d’ici 2025 et de 30% en 2030.

Cet objectif est plus ambitieux que celui proposé en 2017 par la Commission européenne (30%), mais moins que celui du Parlement européen (40%). Ce compromis a été obtenu après une longue négociation entre les Etats membres. Des pays, comme la France, proposaient de réduire les émissions de CO2 de 40%, mais des pays comme l’Allemagne ont insisté pour limiter l’objectif sous 30%.

Pour atteindre ces résultats, il est exigé non seulement un grand progrès technique sur les motorisations thermiques, mais aussi l’introduction d’une large proportion de véhicules électriques et hybrides dans les gammes des constructeurs. De ce fait, comme l’objectif est déjà fixé à 95g/km à horizon 2020 en Europe, réduire un tiers des émissions de CO2 supplémentaires signifie une évolution importante pour les constructeurs, alors même que le levier de la dieselisation parait de plus en plus compromis après le dieselgate.

Le texte de l’accord inclut une clause de révision permettant d’ajuster, en 2023, l’objectif de réduction des émissions en fonction des émissions réelles constatées sur l’ensemble du parc automobile, ainsi qu’un quota de 35% de voitures électriques ou plug-in hybrides à horizon 2030. Le texte final doit être validé par les trois institutions européennes.


haut de page