Environnement et Stratégie
Réussir la transition environnementale

Analyse 2018 du traitement des enjeux environnementaux par une sélection d’investisseurs institutionnels (II)

Les rapports 2017 s’inscrivent dans la deuxième vague de publications extra-financières des investisseurs institutionnels, suite à la mise en vigueur de l’Article 173 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (2015).

I Care & Consult a analysé les publications extra-financières en s’intéressant à trois dimensions :

  • Les critères de risque et performance environnementaux,
  • L’alignement avec les recommandations de la Task-Force on Climate-related Disclosure (TCFD),
  • L’intégration des Objectifs de Développement Durable.

L’étude repose sur une sélection d’investisseurs institutionnels (X français, X européens) qui tous affichent des ambitions importantes en matière de lutte contre le réchauffement climatique dans leurs stratégies d’investissement. Nous les avons regroupés en trois catégories : Institutions Publiques et Mutualistes, Fonds de Pension nord-Europe et Assureurs. L’analyse détaillée des informations fournies met en exergue trois évolutions en 2017 :

  • Le reporting environnemental continue à s’améliorer tant au niveau de l’élargissement des données publiées que dans l’approfondissement des méthodologies utilisées avec, naturellement, des nuances. Les Institutions Publiques et Mutualistes (IPM) s’inscrivent d’abord dans la cadre de l’article 173-VI de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, notamment en matière d’intensité de contribution à la transition climatique.
  • Le développement de l’alignement avec les recommandations de la Task-Force on Climate-related Disclosure (TCFD), s’agissant, notamment, de la politique de gouvernance appliquée à l’intégration des risques environnementaux dans la stratégie d’investissement et de suivi des portefeuilles d’actifs ;
  • Les investisseurs qui s’engagent sur le terrain de l’impact et des Objectifs de Développement Durable (ODD) le font sur un nombre limité d’objectifs plus facilement mesurables et finançables, qui ressortent comme les « ODD phares ».

 Pour en savoir plus, notre Etude Investisseurs climat 2017.

haut de page